REVELL 04977 1/48 B-25D Mitchell

REVELL 04977 1/48 B-25D Mitchell [2020]

 

Il s’agit là de la reprise du moule de pedigree Accurate Miniatures de 1999. Comme je n’ai jamais examiné auparavant le kit Accurate, voici l’occasion. L’impression générale est excellente avec un niveau de détails impressionnant et un rendu de surface acceptable (les rivets devraient être en relief et non en creux).

· aménagements du fuselage : 29 pièces y compris les toilettes  (pièce A28)!

· Trois options de verrières

· Trois types de charges en option : bombes de 500 kg, 250 kg, 100 kg et charges de profondeur (!)

· Choix d’armement arrière présent ou pas

· La tourelle inférieure est fournie sur la grappe de verrières (pour les deux options de décoration proposées utiliser la plaque d’obturation fournie)

· Nombreuses options de motorisation avec divers tuyaux d’échappement et les petites ouïes présentes sur les capots moteurs rapportées (deux types de capots moteurs fournis)

· Les moteurs par eux-mêmes (3 pièces chaque) sont superbes.

· Caissons de mitrailleuses latéraux du premier type seulement (mais optionnels)

 

Attention rien n’est indiqué par Revell pourtant il faudra lester la bête pour qu’elle ne s’assoit pas sur la queue (Accurate fournissait un lest d’après ce que j’ai pu lire dans les recensions).

 

Deux options de décoration très caractéristiques du 345th BG mais pas les plus spectaculaires: « Mexican Spitfire » et « Pannell’s Job », tous deux en Papouasie, tous deux visibles dans l’ouvrage « Warpath across the Pacific » (que je recommande), et tous deux qui ont porté malheur à leur équipage respectif (crashé à l’entrainement pour cause inconnue pour l’un, disparu en mer pour l’autre).

 

Documentation :

camouflage en markings n°22 B-25 Mitchell Ducimus Books 1974

· Special Mach 1 North American B-25 Mitchell par Mister Kit et J.P.De Cock 1980

· WarbirdTech volume 12 North American B-25 Mitchell par Frederick A. Johnsen Speciality Press 1997

· North American B-25 Mitchell Jerry Scutts chez Crowood 2001

· Warpath across the Pacific par Lawrence J. Hickley, 1989

· Famous Aircraft of the world n° 58, Burin-Do  1975

· North American B-25 Mitchell A to G , Profile publications n°59, 1965

· B-25 in Action . Squadron Signal Publications n° 34 , 1978

· Walk-around B-25 Squadron signal publications n° 12, 1997

· North American B-25 A/J Mitchell , Aircam Aviation Series n°22, Osprey 1971

 

Conclusion : superbe modèle avec de nombreuses options potentielles, bien plus que le maigre choix de décorations proposé par Revell ne pourrait le laisser penser. Allez-y sans crainte et laisser vous inspirer par la doc et les offres de décalques

 

Remerciements à Revell pour la fourniture du kit présenté ici.

 

© JC Carbonel / Modelstories  2021

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Assemblage des ailes : rien à dire ici.

Les aménagements intérieurs très détaillés.

La tourelle dorsale. Là aussi les détails sont denses.

Les empennages. Là aussi rien à dire … sauf que sur les photos les rivets sont très saillants et non en creux!

La mise en place des différents éjecteurs carénés est un peu délicate du fait de la finesse des lignes marquant leur position sur les capots.

Les moteurs sont finement détaillés. La couleur rouge des alimentations des bougies semble possible.

Les nacelles moteur. Je n’ai volontairement pas « lissé » les joints là où il y a des portes de train qui se rejoignent.

Les roues ont été remplacées par des versions True Details moulées en résine et légèrement « écrasées ».

Cà c’est les bombes si l’on souhaite en mettre...

Application du décalque « tableau de bord ».

Essai de mise en place des flancs de la soute à bombes.

Le module « empennage » assemblé.

Assemblage du cockpit incluant le tableau de bord et les détails latéraux.

Une fois tous les détails peints et installés on peut fermer le fuselage. Les serre-joints s’imposent pour cette opération.

Installation des nacelles. Là aussi il est utile de les maintenir en position durant le temps de séchage.

Et oui il y a un peu de mastic à utiliser.

Les verrières du nez sont collées en place : elles seront peintes en vert olive donc on peut oublier les détails internes.

L’empennage se monte sans difficulté… phénomène rare sur une maquette de B-25.

Pour s’amuser comparaison entre les moteurs de ce B-25 et ceux du B-25 B de l’héritage Revell.

Les verrières de la tourelle et du nez.

Ca commence à prendre forme ! Obliger à coller la jambe de train tôt dans l’assemblage est source de risque : elle est très fine et a été cassée deux fois durant la phase peinture !

Les derniers détails sont rajoutés (échelles) et on peut commencer la mise en peinture : olive drab dessus et neutral grey dessous.

L’armement de nez.

Comme on peut le noter il y a une « marche d’escalier » difficile à cacher entre les deux verrières du nez.