SCRATCH 1/72 Véhicule d’exploration « Ranger » basé sur un boxart ARII

SCRATCH 1/72 Véhicule d’exploration « Ranger » basé sur un boxart ARII  [1967]

 

Ce design est intéressant de part son ensemble de bulles transparentes (cockpit, « radome ») et sa mise en couleur (aluminium / chrome / rouge).

 

La construction du modèle tourne donc entièrement sur la disponibilité de ces « bulles » et des roues de la taille appropriée.

Malheureusement je ne peux vous dire d’où vient la bulle thermoformée, la coupole du « radome » vient d’une soucoupe des « Envahisseurs » (Aurora, Monogram, Tsukuda, Atlantis….).

Les roues proviennent de camions japonais modernes au 1/72 (Aoshima / Fujimi).

 

La caisse est tirée de celle d’un char M3 au 2/72 (PSC) associée à un tube Evergreen.

 

Le diorama intègre un « vaisseau écrasé » sur la base d’un réacteur de Mirage III 1/48 Heller avec des petits plombs de tir sportif pour les tuyères.

 

Au final un petit sujet intéressant qui tranche nettement avec les divers « chars de l’espace » bleus de Midori.

 

© JC Carbonel / Modelstories  2021

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

La caisse se compose d’une plateforme en carte plastique. Le rebord est constitué de baguette Evergreen de section carrée. Une fois l’ensemble sec (et je conseille de passer le joint à la colle cyanoacrylate pour le renforcer), on peut poncer pour reproduire la courbure du bord.

Le dessous montrant les baguettes Evergreen citées ci-dessus. Le châssis provient d’un kit de remorque Kibri.

Pour détailler l’intérieur du « radome » on utilise un tube Evergreen qui s’emboite exactement dans le tube choisi pour représenter la coque du véhicule. A une extrémité de ce tube est collé un disque et sur ce disque les détails à voir dans le radome. Après détaillage il n’y a plus qu’à insérer le 2e tube dans le tube « de coque ».

Les détails du « radome »

Les canons : profilé Evergreen de section carrée dans lequel est planté une section de trombone attache-lettres. A l’extrémité du trombone, un tube Contrail coupé en biseau forme cache-flamme.

Canons installés, radome détaillé et des phares mis en position. (les phares sont juste des phares issus de la boite à rabiot.)

Début de la mise en peinture.

Les roues mises en place. Le distributeur de bande collante sert à guider l’écartement des roues sur leurs axes (trombone métallique).

Mise en peinture. Les enjoliveurs sont réalisés au stylo Molotow.

Mise en place sur le socle pour estimer les volumes d’encombrement.

Différentes vues du « raider » après peinture et installation de cabochons de scrapbooking pour les phares, il y en a même dans le radome.

On construit les reliefs en carton ondulé.

La fusée écrasée, en fait un réacteur de Mirage III 1/48 Heller. Le socle est recouvert de peinture texturée Tamiya.