AURORA ref 126 1/48 Gotha G. V.

AURORA ref 126 1/48 Gotha G. V. [1958]

 

J' ai raté ce kit à l'époque de sa sortie pour diverses raisons, trop gros, trop cher en rapport avec les sachets AIRFIX ou FROG, aujourd'hui je me rattrape avec cette boite trouvée en bourse à un prix plus qu'abordable...C'est vraiment une antiquité avec cette boite bien rigide et l’illustration du J.KOTULA et son plastique couleur bordeaux métallisé (on aurai presque envie de ne pas le peindre). Personnellement je ne suis pas collectionneur de boites, si je fait l'acquisition d'une maquette c'est pour la monter ( à plus ou moins long terme...).

Donc attaquons ce gros GOTHA, les pièces sont nickel , pas la moindre bavure , juste quelques traces d’éjecteurs ça et là, mais rien de grave, un peu de mastic acrylique étalé au doigt et tout est impeccable. Moulé en Hollande par AURORA international [NdlR : la date indiquée est celle pour l’édition originale américaine, l’édition néerlandaise est probablement plus récente de dix ans!) ce kit est un des plus grand de la gamme, les avions de 14-18 était à l’époque une spécialité de cette marque florissante et diversifiée que je regrette encore de nos jours. Pour un kit aussi ancien les assemblages sont bluffants de précision et de netteté , on peut peindre les sous éléments séparément sans le moindre problème. Certaine parties sont moulées en noir et il y a dans la boite une petit socle pour une présentation dynamique avec des mécanos au sol. Les figurines de l'équipage sont moulée d'un façon étonnante avec des visages expressifs et des poses réalistes, je regrette beaucoup que dans les boites récentes on ne trouve pratiquement plus jamais de petits personnages comme ceux-ci.

 

Montage :

Tout au long de l'assemblage de ce vénérable GOTHA j'ai été  agréablement surpris par la qualité du moulage, le mastic n'est pratiquement pas à sortir du tube...Le grand plan supérieur en deux parties est facile à joindre et d'emblée nous donne le dièdre correct , cela fait tout de même près de 50 cm d'envergure. Le train est robuste, c'est préférable vu le poids total de ce bombardier lourd...Caractéristique de cette époque les croix et les codes sont gravés dans le plastique, si l'on désiré les faire disparaître cela nécessite quelques heures de ponçage, c'est l'option que j'ai choisi car les décalques dans la boite étaient inutilisables hélas...C'est un biplan (un très gros biplan) cela veut dire des câbles et des tendeurs un peu partout, j'ai fait avec une mèche ultra fine des trous aux extrémités de tous les mats pour pouvoir après montage passer facilement mon fil de nylon fin. C'est un peu long et il ne faut pas oublier les câbles des commandes qui courent le long du fuselage, je suis presque sur d'en avoir oublié un ou deux...Peu importe ce GOTHA m'a bien procuré du plaisir pendant le montage et la mise en peinture avec son camouflage bigarré fait de deux tons de bleus assez rares. Peu ou pas de patine, je pense que la durée de vie de ce genre de machine ne devait pas dépasser quelques mois, de plus je n'aime pas trop le « weathering » à outrance que l'on voit maintenant dans les expos sur les avions de la première guerre. Une bonne semaine de maquettisme intensif pour 10 € ! qui dit mieux...

 


© A. Galliat  / Modelstories  2020

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<