REVELL 03907 1/48 SE 5a

REVELL 03907 1/48 SE 5a [2018]

 

Documentation

·  Encyclopédie de l'aviation N°190

·  MPM N°62

·  Scale aviation modeller  dec 2006

·  Scale aviation modeller  apr 2017

·  Scale model dec 83

·  Wingmasters N°122 mar/avr 2018

 

Le kit

Une fois de plus il s'agit d'un kit EDUARD que l'on trouve dans cette boite REVELL, mais cette fois-ci c'est du bon EDUARD...Rien à voir avec le précédent CAMEL si galère à monter, celui-là est fort bien conçu et facile à assembler, pour un biplan. La notice, une fois de plus, entièrement en couleur, est bien réalisée et peut nous servir de guide à suivre pas à pas. Les références pour les couleurs à utiliser sont bien entendu puisées dans la gamme REVELL, une distribution assez aléatoire fait que ces produits sont irrégulièrement disponibles, j'ai opté depuis longtemps pour l'acrylique et en particulier la gamme GUNZE qui donne d'excellents résultats. Comme ce kit est appelé à subir bon nombre de déclinaisons, il y a beaucoup de pièces à écarter avant tout montage, moteurs, hélices, divers plans. L'habitacle est bien complet et comme nous trouvons les sangles sur la planche de décals il n'y a rien à ajouter, inutile de faire l’acquisition de sets de photo découpe souvent hors de prix, parfois aussi cher que la maquette de base…

 

Le montage

Le cadre où se place le siège et la planche de bord est mieux conçu que celui du CAMEL, il est bien plus rigide, bien qu'assez délicat à assembler et à peindre. Je crois qu'il ne manque rien pour représenter le poste de travail avec les cadrans présents sur la planche, ils sont bien réalistes mais doivent être découpés en éléments séparés. Le fuselage s'assemble bien et il est facile à aligner car les ancrages sont bien marqués. J'ai rarement vu un moteur aussi bien restitué à cette échelle, dommage qu'une fois monté il soit quasiment invisible, mais cela ouvre des possibilités pour ceux qui souhaiteraient reproduire une scène de maintenance. Il ne manque que quelques câbles et durites, bravo pour cette belle réalisation. Toutes les pièces constituant le fuselage s'assemblent à la perfection, on pourrait presque ne rien coller pour que cela reste amovible...L'armement est un modèle du genre, parfaitement moulé, c'est très beau et parfaitement précis. Certains dessins de la notice manquent un peu de rigueur car on voit apparaître à la phase 36 un viseur tube alors  qu'à la phase 31 il faut boucher les orifices destinés à introduire les supports...C'est sans doute dû au fait que la notice servira pour d’autres versions à venir. Il y a sur les grappes des pièces absolument minuscules qui gagneront à être remplacées par de l’étiré ou du fil de cuivre. Pour la version que j'ai choisie je n'ai pas eu besoin de la mitrailleuse du plan supérieur, dommage car elle est absolument magnifique, c'est la plus belle arme que j'ai vu au 48eme. Le plan supérieur se place bien grâce aux trous de fixation qui sont bien marqués et aux mats qui sont bien moulés. Pour un biplan, ce montage est assez facile et peut constituer un bon début pour un novice motivé. Pas de piège, pas d’imprécision, il suffit de suivre correctement le plan de montage avec application. La partie la plus délicate est bien sûr la pose des câbles inévitables sur un biplan, le schéma fournit par REVELL est clair et assez facile à suivre, de plus la maquette est gravée finement et les divers départs et arrivées des tiges sont présents. J'ai utilisé de l'étiré et du fil de nylon pour reproduire le câblage, certes l'opération est longue mais on gagne en réalisme car un biplan sans ces fils n'est pas très crédible.

 

Décoration

Évidement il faut tout peindre et décorer avant la pose du plan supérieur, si vous optez pour l'une des deux versions proposées sur la planche de décalcomanies vous obtiendrez un bel exemple d'un SE5a tout à fait classique, comme je dois avoir sur mes étagères environ une quinzaine d'exemplaires de cet oiseau toutes échelles confondues j'ai dû chercher pour trouver une décoration originale et c'est une planche de décalques au 72eme de chez Blue Rider qui m'a inspiré. Il s'agit d'un SE5a Hollandais (LUCHTVAARTADFELING) un avion interné est partiellement repeint par son nouveau propriétaire avec des cocardes oranges à la place des anglaises et dotés d'un nouveau sérial (LA 214 ou SE 214). J'ai peint les divers plans en orange vif puis j'ai placé des gommettes au bon diamètre aux endroits prévus et j'ai vaporisé le vert/bru (PC10) à l'extrados et du (CDL), couleur toile naturelle pour le dessous. Cette décoration est pour le moins originale, facile à réaliser et ne nécessite pas de faire l'acquisition d'une onéreuse planche de décals, de plus elle m'a donné l'envie d'en faire d'autres , Sopwith Strutter, et Fokker DVII. Ce montage était agréable et l'avion est plutôt sympathique , esthétique, et bien représentatif de son époque, merci à REVELL pour cette belle reprise.

 

© André Galliat / Modelstories 2018

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<