TAMIYA 30027 1/35 M-42 Duster

TAMIYA 30027 « Memorial Edition » 1/35 M-42 Duster (2016)

Il s’agit ici de la reprise d’un modèle initialement commercialisé en 1970. Comme l’original, cette boite inclut les figurines de l’équipage contrairement aux éditions précédentes.

Le modèle présente quelques simplifications de détail, notamment au niveau de la tourelle mais rien de grave et l’impression générale reste très favorable, surtout pour un kit de cette époque.

Plusieurs décorations sont proposées dont une version US Army « Viet-Nam » qui est même illustrée en photos d’époque dans la notice! De fait c’est celle que j’ai choisie.

Le kit, même monté « direct de la boite » comme c’est le cas ici, est un sujet original et visuellement très attirant car présentant un bon niveau de détail.

  © JC Carbonel / Modelstories 2017

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Deux boitages différents. Celui du haut c’est celui de 2016.

Assemblage du haut de caisse. A ce niveau j’ai préféré peindre l’ensemble avec des lavis dans les grilles moteur.

Assemblage des deux canons. Un peu de nettoyage de joint à prévoir...et percer les tubes.

Diverses pièces d’accastillage sont ajoutés et les deux barres liées à la jonction entre le haut et le bas de caisse.

Ajout des roues de route, là aussi peintes au préalable.

Mise en place des aménagements du fond de tourelle.

Assemblage du moteur en mode « basse vitesse »

Installation du moteur et de la « cage » pour les piles dans la caisse. Je conseillerais de souder les fils aux bornes de la boite à piles. Mais attention, rien qu’en les torsadant j’ai cassé certains fils fins.

Sur cette vue du dessous de la caisse on note l’interrupteur (à gauche) et les vis de fixation du châssis moteur (à droite)

Je teste avec les piles : çà tourne !

Fixation du barbotin (dont il manque encore la face externe).

Il n’y aura pas de photo de l’engin en train de rouler, car une fois les chenilles en position, le moteur avait bien du mal à les entraîner et à faire avancer le char.J’avais déjà eu une expérience similaire il y a 30 ans et ce n’est pas çà qui va me réconcilier avec les petits moteurs Mabuchi!

Les détails de l’accastillage avant et arrière en place.

Les autres détails de tourelle sont assemblés.

Les détails externes de la tourelle sont en place.

Les détails des canons sont ajoutés. Une fois les canons en place, il faut positionner et coller les plaques de blindage courbes sur la tourelle.

La grappe de figurines.

Les figurines assemblées.

La technique de l’étiré prônée par Tamiya pour la réalisation des antennes fonctionne très bien à condition de chauffer avec modération au-dessus d’une bougie. Lorsque le plastique (grappe) ramollit, on commence à tirer délicatement pour étirer le plastique sans le casser. Une fois la barre étirée, sans relâcher la traction entre les deux extrémités on la passe sous l’eau froide pour refroidir brusquement le plastique et éviter qu’il ne se courbe.