REVELL 04927 1/32 UH-72A Lakota

REVELL 04927 1/32 UH-72A Lakota (2016)

 

Cette nouveauté 2016 un peu inattendue est en fait une version guerrière américaine d’un aéronef civil sorti par REVELL en 2005.Ceci explique pourquoi il y a autant de pièces à écarter de ce montage, en page 6 & 7 nous voyons de grands aplats noirs sur les dessins des grappes. Le moulage est assez précis et il n’y a pas trop de pièces minuscules, la présentation des grappes est assez ergonomique le résultat nous donne une certaine facilité de mise en place. Tout d’abord il faut sélectionner la version choisie de façon à alléger les grappes et se débarrasser de tout ce qui n’est pas utile. Le plancher doit être un peu modifié pour la version militaire et il faut boucher quatre trous mal placés qui nous obligent à réaliser un ponçage plutôt délicat, en fait une fois les sièges mis en place on ne voit pas trop ce genre de détail, cette pièce est à peindre en gris foncé satiné mat (R) .les sièges, nombreux sont à peindre dans un ton de gris très proche du GUNZE 317 ,les harnais étant en noir. Hélas une fois de plus REVELL a moulé le brelage sur les sièges c’est une tendance récente chez ce fabriquant et je ne trouve pas que cela soit une bonne idée à cette échelle, tout d’abord parce que les sangles sont toutes gravées de la même manière, une uniformité peu réaliste, ensuite cela manque de crédibilité. Pour meubler la partie arrière de cet hélico REVELL nous propose quelques accessoires : sacs, un cartable,  j’ai un peu complété cet ensemble grâce à la boite TAMIYA modern U.S. Military Equipement set N°226, cette référence est en fait au 1/35eme mais pour ce genre d’objet, la différence d’échelle est négligeable. De chaque coté du tableau de bord il y a des jupes en toile rigide mais les pièces proposées par REVELL (302 & 303) ne sont pas très réalistes et il vaut mieux les refaire dans de la feuille d’étain. Pour positionner tous les sièges, il faut suivre scrupuleusement les indications millimétrées proposées sur la notice. L’intérieur des coquilles du fuselage sont à peindre en un gris proche du noir alors que le capiton interne est à passer au gris bleu. Attention, ces suggestions de couleurs sont une interprétation des divers photos scopes trouvés sur le net car REVELL sur sa notice ne donne pas de référence F.S. ou R.A.L., dommage c’est tellement plus simple. Comme il y a sur la notice au moins 6 tons de gris différents c’est un peu galère de se repérer c’est pourquoi je pense que tous les fabricants devraient se référer à une bible commune avec un nuancier international universel. Pour limiter un peu les travaux de masquage j’ai en partie peint les coquilles et certains détails avant montage, j’ai trouvé par tâtonnement le ton de vert olive en mélangeant un peu de brun rouge )  dans un pot de vert olive .l’assemblage des deux moitiés du fuselage est un peu physique car il faut que tout se mette bien en place ,le recours aux diverses pinces est nécessaire .La tête du rotor est assez bien restituée, si vous optez pour la phase 40 ,il faudra échancrer légèrement la pièce 49A sinon cela ne rentre pas. Les entrées d’air des turbines sont munies d’une grille découpée à l’emporte pièce dans un emballage de médicament qui imite assez bien cet aspect à l’échelle. Le carénage avant (66) doit être limé pour prendre sa place sur le toit de la cabine. On peut tout à fait monter séparément tous les accessoires sur la queue de cet hélicoptère c’est plus simple pour les travaux de peinture et la pose des décalques. A l’intérieur de la porte (76) il y a un filet dans lequel on trouve la boite de premier secours, c’est proposé par REVELL sous la forme d’un décals, c’est tout à fait inacceptable à cette échelle. Il faut donc découper un petit carré de tulle peint en noir avec un bord découpé dans de l’alu adhésif pour obtenir un panier réaliste puis glisser dans les accessoires utiles. Les skis prennent tout naturellement leurs places, ils sont assez rigides et costauds pour supporter le poids de la maquette. Le reste du montage est relativement aisé même si ce gros fuselage n’est pas toujours très facile à manipuler. Les diverses poignées situées sur le toit de la machine seront avantageusement remplacées par du fil métallique noir. La tête du rotor me semble assez bien restituée par REVELL et nous avons même les repères colorés sur la planche de décalques. Cette planche est de très bonne qualité comme c’est devenu la règle chez REVELL depuis quelques années nous avons droit à deux décorations pour trois appareils vus en 2015. Le 72107 a un camouflage assez original porté aussi par quelques HUEY, cette robe est composée de trois tons :  sable, jaune et vert olive, j’ai cependant opté pour un uniforme plus classique en vert olive uni.les pales du rotor principal sont à peindre en gris celui de la queue en blanc cassé. Il manque les vérins des deux portes arrière si on désire les présenter ouvertes. J’ai rencontré une difficulté lors de la mise en place de la grande bulle vitrée, je pense qu’il eut été préférable de proposer cette pièce en deux moitiés avec un montant central moulé en »dur » avec les demi-coquilles du fuselage, car l’ajustage n’est pas très bon et il apparait des  »jours » sur le pourtour que l’on doit combler soigneusement avec de la colle à bois légèrement diluée. Le manque de rigidité du fuselage dans sa partie avant explique peut-être une légère déformation qui empêche de plaquer parfaitement les vitrages à hauteur des pédales. Je n’ai pas trouvé de solution idéale à ce petit problème, j’espère que cette déformation que j’ai découverte en toute fin d’assemblage n’affecte pas toutes les boites. Ce défaut n’est pas trop visible mais cela ne sera pas admissible sur une bête de concours. Les portes doublées par des renforts internes ont un peu de mal à prendre correctement la position fermée, ce n’est pas trop grave car j’avais décidé dès le début de présenter mon LAKOTA tout ouvert. C’est une belle et grosse maquette et je n’ai qu’un seul regret, celui de ne pas trouver dans la grosse boite la télécommande pour le faire voler… !

 

Remerciements à Revell pour la fourniture du kit présenté ici.

 

 © A. Galliat / Modelstories 2017

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<