AIRFIX A05042 1/72 EE LIGHTNING F.6

AIRFIX A05042 1/72 EE LIGHTNING F.6 [2015]

 

DOCUMENTATION

·  AIRFIX MODEL WOLRD 02-2011/03-2012/03-2014/12- 2015

·  AIR INTERNATIONAL JAN 80 VOL 18 N°1

·  CARNETS DE VOL N° 42 & 43

·  S.A.M.I -JUN2006/FEB2014

 

Le kit AIRFIX

Apres les kits FROG (F.Mk6) et MATCHBOX (F.2A, F.6, & T.5) [et bien sur une version AIRFIX des années 60] voici, au 72eme la production AIRFIX. La gravure est bien entendu en creux avec une belle précision, et les pièces deux fois plus nombreuses par rapport aux anciennes références. Ce kit est déclinable, car on trouve sur les grappes des pièces pour monter un type F.2, mais l’armement est limité. C’est dans le plastique classique chez AIRFIX (bleu pale), que sont moulées les pièces de ce Lightning, mais elles ne sont pas exemptes de défauts, les pastilles d’éjection sont proéminentes, et elles affectent les parties visibles du fuselage. Certaines pièces doivent êtres débarrassées de ces protubérances car cela gêne les assemblages. Une fois de plus je pense qu’AIRFIX a un peu bâclé son travail et dans certaines phases du montage on rencontre des petites difficultés difficilement acceptables sur un produit XXIe  siècle. Le montage commence par l’habitacle, celui-ci est suffisamment détaillé et les décalques pour les consoles et la planche de bord sont bien vus. Si comme moi vous utilisez le pilote je vous suggère de le rendre plus « vivant » en repositionnant son bras gauche afin qu’il tienne le manche. Dans le cône radar, AIRFIX nous propose de placer les 4 g. nécessaires au lestage, c’est une excellente idée. Le conduit d’air est assez réaliste, mais il doit être un peu retouché si on désire bien « fermer » le fuselage. Il en est de même pour les sorties des réacteurs qui, à mon avis sont trop longues car si on colle l’ensemble sur la pièce B21 il y a un « jour » au niveau du raccord fuselage, en conclusion il faut raccourcir les pièces C10 & C11 de deux millimètres, mais je me suis rendu compte de ce petit défaut trop tard…Pour coller les ailes il faut utiliser des pinces car les deux moitiés ne plaquent pas vraiment. Les ailerons séparés sont bien restitués  et on peut les fixer à 45° pour donner du dynamisme à l’ensemble. Le raccord ailes-fuselage n’est pas idéal et il faut infiltrer de la colle par capillarité pour combler les fentes. AIRFIX m’a grandement facilité le travail car j’avais décidé de montrer mon LIGTHNING en vol, les trappes des ailes sont parfaites. Le train est bien reproduit, bien que la jambe avant soit moulée avec sa roue. Les aérofreins peuvent êtres représentés ouverts et ils sont d’une finesse remarquable. Les missiles sont corrects sans plus, mais il n’y a pas de pod pour les roquettes. La verrière (en deux parties) gagnera à être présentée ouverte car j’ai eu des difficultés à la coller fermée, la partie avant est trop longue et doit être rabotée...La planche de décalques est très grande pour du 72eme et comporte tous les stencils c’est une belle réussite en accord avec les pages en couleurs de la notice. Nous avons le choix entre deux appareils britanniques en 1970 et en 1988, métal nu ou peinture. J’aurais bien aimé un peu d’exotisme, car j’ai déjà dans ma collection deux LIGHTNING anglais (F Mk6 & F2A M-box & HASEGAWA) plus un SAOUDIEN (FROG) montés dans les années soixante dix. J’ai opté pour un appareil de l’aviation du Koweït en fin de carrière, il semble que ces avions qui au départ étaient métal nu ont reçu une couche d’enduit de protection gris pale, déduction d’après de mauvais clichés, donc sujet à caution… Voila un appareil un peu différent avec des cocardes rarement vues pour égayer les étagères, merci à AIRFIX pour la fourniture de ce kit.

 

 

© André Galliat / Modelstories 2016

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<