REVELL 04665 1/32 Messerschmitt Bf109G-6

REVELL 04665 1/32 Messerschmitt Bf 109G-9 Late & Early [2013]

 

Documentation

·  Aero journal HS N°1 Messerschmitt Bf 109 G & K

·  Aero journal  29 & 28

·  Histoire & collections Me 109 tome 2

·  Wing masters n°99

Quand, au début des  années soixante j’ai commencé à monter des petits avions en plastique je ne me doutais pas qu’un jour j’aurais pu puiser quasiment l’essentiel de mes références livresques dans de la littérature française, c’est pourtant le cas aujourd’hui, ou les quatre documents cités sont dans notre langue et c’est suffisant à mon avis pour aborder le montage de cette belle maquette.

Ce nouveau 109 proposé par REVELL Germany est une réussite (peut être pas à 100 %) mais c’est un excellent produit avec un rapport qualité prix qui distance toute concurrence, et pour longtemps à mon avis.

Un peu moins de 150 pièces constituent ce kit, elles sont bien moulées dans un bon plastique gris bleu classique chez REVELL. Beaucoup de ces pièces finiront dans la boite à rabiot car comme deux versions sont proposées (late & early) il y a un choix dans les dérives, l’empennage, les verrières, les pneumatiques, les culasses…dès le début du montage il faut opter pour un G-6 de début de série ou un modèle tardif car la seconde phase  nous propose une alternative entre le Mk108 ou les Mg 151/20.Il faut bien plancher sur sa doc pour déterminer avec précision son propre modèle et là , l’Aéro journal HS 1 signé JC MERMET est très utile car c’est ce que j’ai vu de plus pointu sur le sujet depuis de nombreuses années…

 

Montage

L’habitacle est  complet, même si pour du 32eme certains peuvent trouver cela un peu juste, pour ma part j’ai apporté quelques améliorations et un peu de complément mais ce n’est pas indispensable, REVELL nous propose quelque chose de bien fourni et bien conçu à la base.la couleur de base pour l’habitacle est le RLM 66 (GUNZE 416) c’est un gris foncé presque noir qui sous l’effet du flash donne un léger reflet bleuté. Toutes les pièces pour constituer le poste de pilotage sont fournies par REVELL, il y a peu de choses à rajouter : les sangles du palonnier et quelques compteurs. Le harnais du pilote est moulé avec le siège c’est un peu « limite » pour du 32eme surtout si on laisse la canopée en position ouverte. J’ai utilisé du « rab » provenant de la planche EDUARD consacrée au Ju88 et du fil de plomb pour remplacer le tuyau d’oxygène. Le tableau de bord est fourni en décalques et, à ma grande surprise il s’adapte bien à la surface de la pièce 17.Une fois tout assemblé on comprend bien pourquoi on appelle cet ensemble une baignoire…J’avais quelques craintes quant à l’inclusion dans le fuselage, mais en fait tout tombe pilepoil, belle conception du produit à la base. Avant de réunir les deux moitiés du fuselage il faut insérer le longeron principal, l’amortisseur de la roulette et les échappements,à ce sujet j’ai regretté que l’on ne puisse pas les fixer en finale et de ce fait les peindre séparément .Sur les premières versions du G-6 l’amortisseur de la roulette de queue est protégé par un manchon (cuir ou toile ?) ce détail pourtant très visible a été complètement oublié par REVELL. Le fuselage est constitué façon « puzzle » comme dirait mon tonton, mais les assemblages sont bien précis et cela ne défigure pas trop l’ensemble, mais il faut être parcimonieux dans l’utilisation de la colle…C’est un peu plus compliqué pour les ailes car l’extrados en deux parties est un peu délicat à aligner, cela est dû au fait que les logements de train sont très différents d’un modèle à l’autre. REVELL a déjà décliné son G-6 en G-10 et le mariage des deux boites nous offre la possibilité de réaliser des G-6AS et des G-14.Nous n’avons pas fini de monter des 109 ! Tous les volets et les becs sont positionnables ouverts ou fermés cela donne un certain dynamisme à cette belle maquette. Je dois avouer que je n’ai pas beaucoup aimé la représentation du train d’atterrissage en deux parties avec un raccord disgracieux difficile à corriger, mais j’ai vu qu’il existait pour cette maquette des pièces de substitution en métal blanc et même en bronze. Un des points forts de ce kit c’est que le train se monte facilement et que l’on trouve immédiatement le bon angle pour la jambe, ce n’est pas toujours le cas dans les maquettes de 109. Les pneumatiques sont en deux parties, ce n’est pas l’idéal mais surtout ils ne sont pas proposés en version aplatie, c’est dommage que REVELL ne fasse pas deux propositions comme le fait AIRFIX dans ses boites de nouvelle génération. Posé sur son train d’origine ce 109 se dandine un peu et je pense que l’ensemble est un peu fragile, à manier avec précaution .Dans sa notice, aux phases 78,79 & 80 REVELL nous propose de présenter ce 109 avec son train rentré, excellente initiative, mais dans ce cas pourquoi ne pas fournir un socle, il en existe de très beau chez certains concurrents. La verrière est proposée en version classique ou « GALLAND », les pièces sont limpides mais il semble qu’il y a un léger décalage dans la représentation des châssis entre l’extérieur et l’intérieur, bizarre ! L’épaisseur des parties vitrées est tout à fait correcte pour l’échelle.

 

DECORATION

REVELL nous propose deux belles décorations pour son G-6 :

·  Celui de Franz Dörr en mai 1945, dans la notice nous avons enfin droit à des références RLM pour les couleurs c’est plus « parlant » que des lettres…Cette décoration est jolie et nous trouvons sur la planche la bande de fuselage bicolore, mais toujours pas de svastika (même en morceaux)

·  La seconde proposition remonte un peu dans le temps c’est le G-6 de Karl RAMMELT en avril 1944 qui est représenté, c’est du classique mais bien réalisé.

J’ai cherché une décoration un peu plus originale pour mon 1er Gustave au 32eme et j’ai opté pour une machine en camouflage hivernal vue sur le front de l’est en 1944.C’était la monture du « Geschwaderadjutant » du JG.51 ,cette décoration est très seyante et j’ai trouvé une photo tout à fait exploitable de cet avion dans AERO JOURNAL N°29.Ce 109 a fait l’objet d’au moins trois profils en couleurs, dans le hors série sur le G et le K, dans le tome 2 consacré au Me109 d’histoire et collection et dans AERO JOURNAL N°28. Sur la photo il est évident que le dessous du nez est de la même couleur que la bande de fuselage c'est-à-dire jaune, par contre je ne suis pas certain que la casserole de l’hélice soit dans ce même ton et quant à la spirale ? La croix de fuselage est d’un ancien modèle avec un sur lignage noir, j’ai prélevé celle-ci sur la planche de l’ARADO 196. Le chevron et la barre sont faits au pochoir de même que les croix d’extrados, mais là j’ai un petit doute, aussi j’ai utilisé du blanc cassé pour qu’elles tranchent sur le blanc du camouflage, mais peut-être qu’elles sont en noir ? Pour être tout à fait conforme au document de base il me faut trouver le lance bombe adéquat et le projectile. Ainsi barbouillé ce Gustav a beaucoup de gueule, il se repère tout de suite sur l’étagère .J’ai bien aimé ce montage, bien que le 32eme ne soit pas ma tasse de schnaps, ce kit a bien été conçu par les gens de chez REVELL, sans être le grand spécialiste du 109 je dois dire que j’en ai monté au total près d’une centaine en cinquante ans et celui-ci me semble se situer dans le peloton de tête quant à l’exactitude.

 

Merci à REVELL pour la fourniture de la boite

 

© 2014 A. Galliat / Modelstories 2014

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<