AiRFIX A02058 1/72 DH Vampire T Mk11

AIRFIX A02058 1/72 DH Vampire T Mk 11 [2013]

 

Impression générales .


A l'ouverture de la boite, on trouve trois grappes moulées dans le plastique habituel des nouveautés Airfix, ni trop cassant, ni trop mou. Une grappe transparente sur laquelle se trouvent les éléments de verrière et les collimateurs complète le kit. Le montage est relativement simple et rapide. La planche de décalques propose 2 décorations : une pour un appareil de la N° 5 Flying Training School en 1962 et une pour un appareil actuellement préservé au Vampire Preservation Group.

 

Fuselage et ailes

 

On commence l'assemblage par le poste de pilotage le tout est peint en noir mat.

La planche de bord et les consoles sont fournies sous la forme de décalcomanies. Les collimateurs transparents seront peint dans leur partie basse en noir.

Les sièges sont suffisamment bien moulés pour ne pas avoir recours  à des accessoires. On y rajoutera cependant les sangles pour plus de réalisme. C'est impératif si l'on veut représenter l'appareil verrière ouverte. On emprisonne le poste de pilotage entre les 2 demi fuselages. Les entrées d'air sont mises en place à ce moment.

 

L'aile supérieure est moulée d'un seul tenant avec la partie supérieure du fuselage. Ceci nous exonère des problèmes de dièdre. Les parties inférieures sont rapportées ensuite. Les poutres et l'empennage arrière constituent, après assemblage (dont collage des jambes de train principal), un ensemble solidaire qui vient se loger dans des emplacements fort bien conçus à cet effet.

 

A ce stade, notre Vampire a acquis sa forme définitive. Il ne reste que la finition. L'intérieur des puits de trains est alu Humbrol H 56

 

Assemblage final.

 

Airfix fournit des trappes de train ouvertes ou fermées. Ayant choisi de représenter l’appareil au sol, j'utilise les trappes ouvertes qui ont la particularité d’être moulées avec leurs vérins. Il ne reste qu’à coller le train avant et les roues de train principal, ainsi que les masselottes de l'empennage horizontal. La verrière est ensuite collée au Kristal Klear ou à la colle blanche. Ne voulant pas casser les lignes de l'avion, je n'ai pas utilisé les réservoirs additionnels fournis dans le kit. Je n'ai pas utilisé les pilotes non plus, mais pour une fois il ne s’agit pas de « génériques » mais bel et bien de personnages destinés précisément à ce kit

 

Peinture et décoration.

 

Les 2 décorations fournies concernent des appareils entièrement alu. Pour la version choisie (N° 5 Flying Training School), de grands panneaux Day Glo ravivent l'ensemble, l'autre décoration est un peu plus fade à mon goût. L'aluminium utilisé est le Humbrol Metalcote en bombe et le Day Glo est obtenu avec du Humbrol 209. Les stencils sont nombreux et demandent du temps si l’on veut tout poser. Malheureusement leur adhérence est médiocre et certains se sont décollés entre deux séances de pose.

 

Conclusion

 

Une maquette à mettre entre toutes les mains et qui fera un joli compagnon au monoplace Heller, maintenant partie intégrante de l'écurie Revell. Le tout nouveau modèle Azur sera-t-il meilleur ?

On regrette toutefois la mauvaise adhérence des décals, particulièrement en ce qui concerne les stencils et les surfaces vierges de toute impression. Les cocardes, elles, entièrement imprimées ne posent aucun souci.

Pour les amateurs de livrées chatoyantes ou exotiques, la récente planche Printscale consacrée à cet avion est fort intéressante.


Excellent rapport qualité/prix. Hautement recommandé.


Merci à Hornby pour la fourniture de la maquette.


© Benoit NEDELEC
/ Modelstories 2014

[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<