[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

FLY 48005 1/48 Roland D. VI a

FLY 48005 1/48 Roland D. VI a [2010]


Made in Czech Republic

DOCUMENTATION
AIR ENTHUSIAST QUARTERLY N°3 (Benighted Roland)
WINDSOCK INTERNATIONAL VOL 3 N°3

LE KIT

Ce joli petit biplan n'est pas très connu ce qui explique la faible documentation parue à son sujet mais il fait l'objet d'une remarquable maquette éditée par FLY un petit fabricant tchèque. La boite est particulièrement attractive avec au dos trois beaux profils ainsi que des vues en plan, seul petit reproche elle n'est pas en deux parties avec un couvercle traditionnel. On y trouve 42 pièces en plastique beige bien moulées, la matière est tendre et la gravure fine. En plus de ces deux belles grappes il y a une quinzaine de pièces en résine moulées par ARTILLERY Models (une référence dans ce domaine), une petite planche de photo découpe ainsi que deux pièces dessinée sur du rhodoïd (censées représenter le pare brise). 2 grandes planches de décalques nous permettent de reproduire facilement ( !) les fameux « losanges » qui sont le cauchemar de beaucoup de maquettistes de cette période.
L'assemblage commence par le moteur qui est une véritable pièce d'horlogerie, d'une précision parfaite tout en étant quasiment monobloc. Cela nous évite l'inutile assemblage par cylindres séparés que l'on trouve souvent dans ce genre de production …
Il faut percer l'échappement et surtout contrairement à ce qui est indiqué sur le plan de montage ne pas le coller à ce stade, je l'avais fait et j'ai été obligé de le décoller car ainsi assemblé le moteur ne pouvait pas rentrer dans son demi fuselage.
Les instruments (rudimentaires) de la planche de bord ne figurent pas hélas sur la planche de décalques, mais comme la gravure est fine on peut facilement les reproduire en peinture.
Les éléments constituant l'habitacle sont suffisamment nombreux et précis mais je déconseille l'utilisation des pièces photo découpées pour le manche d'autant plus que nous avons le choix avec une proposition en résine. Je trouve en effet que dans ce cas précis les pièces métalliques quoique particulièrement fines manquent de volume. Le réservoir et radiateur d'huile (35) ne doit pas à mon avis être collé à ce stade mais plutôt en fin de montage.

* Le système de fixation du siège est peu pratique et risque de poser quelques problèmes à l'assemblage final, il est préférable d'utiliser dans ce cas une colle à prise lente de façon à pouvoir bien aligner le dossier dans l'axe de l'ouverture.


* Avant de coller les demi-fuselages il faut affiner la partie métallique du capot moteur de façon à obtenir l'épaisseur d'une tôle à l'échelle.

* Les mitrailleuses sont hyper détaillées grâce à la photo découpe et elles sont faciles à  monter car les manchons sont en métal assez souple.

* L'assemblage des ailes est facilité par le fort ancrage du plan inférieur dans le fuselage, il faut bien repérer les trous de fixation et creuser une assise sans détériorer les losanges.

* L'assemblage de l'empennage est assez délicat et nécessite un calage parfait car il n'y à pas le moindre tenon de fixation. Les divers trous de fixation des mats sur le fuselage sont à approfondir car ils sont trop superficiels. Le schéma de disposition des câbles est assez clair sur le plan fourni. Cette opération est comme de coutume assez fastidieuse car il semble qu'il faille utiliser trois diamètres différents de fils pour être parfaitement réaliste. Mais c'est indispensable pour que ce ROLAND soit fidèle à son grand frère .Il est souhaitable de remplacer le tuyau du radiateur (42) par un fil de cuivre car la pièce en plastique est un peu grossière.


* La pose des décalques est une opération particulièrement longue  car il faut dans un premier temps peindre les ailles en jaune pale ou à la rigueur les enduire d'une couche de KLIR pour une meilleure adhésion. Entre chaque pose de bandes il faut laisser un temps de séchage et faire disparaître toutes les bulles éventuelles. Ensuite quand les plans sont entièrement recouverts il faut alors recouvrir chaque arrête d'une fine bandelette de renfort. Une nouvelle couche de KLIR et on peut alors passer à la pose de la décoration classique par la pose des croix et insignes.

* Le fuselage est en bois vernis, il ressemble à une belle barque, et les lames ne sont pas toutes de la même couleur il est donc nécessaire de peindre des bandes avec des variantes. C'est réalisable à la main ou avec des caches à l'aérographe dans les deux cas c'est assez long. Là aussi le KLIR est très utile pour reproduire l'aspect particulièrement brillant des surfaces vernies.

* Le petit pare brise doit avoir une forme galbée il est donc nécessaire de le thermoformer sur un manche de pinceau car la pièce fournie reste désespérément plate. Heureusement une photo dans WINDSOCK nous montre la position exacte de ce saute vent, car la notice manque un peu de précision et il n'y a pas de repère gravé sur la pièce n°13.

* En conclusion nous avons avec ce kit une belle reproduction d'un avion élégant mais bien peu connu, ne vous arrêtez pas à ce détail et faites vous plaisir en mettant de belles couleurs dans vos vitrines.


Tous nos remerciements à TMA pour la fourniture du kit présenté ici.


André Galliat / Modelstories 2010