[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

REVELL 04292 1.72eme PB4Y-2 PRIVATEER

REVELL 04292 1.72eme PB4Y-2 PRIVATEER [2009]



DOCUMENTATION

  • Le fana de l'aviation 223 & 224
  • L'aviation militaire française en Indochine 1946.1954 airdoc tome 1
  • Scale models aug82
  • Scale models warplane special

Le kit
c'est bien sûr une réédition du kit MATCHBOX  que nous trouvons dans cette boite labellisée REVELL GmbH , et c'est une nouvelle distribution très attendue, surtout dans l'hexagone car l'appareil a servi sous nos couleurs et quant on connaît le chauvinisme des maquettistes français il n'y a pas de quoi s'étonner.
Revell a donc eu une fois de plus « le nez creux » en ressortant cette vieille maquette même si c'est loin d'être du très bon MATCHBOX .
Quatre grappes principales moulées dans du plastique gris pale composent ce kit (nous avons perdu, et nul ne s'en plaindra, les éclatantes couleurs d'origines) ainsi qu'une grappe de transparent pour les parties vitrées (hideuses). Le moulage n'est pas vraiment un exemple de précision, de plus la gravure (molle) est parfois en creux, parfois en léger relief.
Beaucoup de détails à revoir dans ce kit à un point tel qu'un artisan (COBRA) nous propose un set de détaillage ou il remplace pratiquement tout sauf le fuselage et les ailes….C'est peut être un peu exagéré mais c'est assez symptomatique d'une première analyse du produit MATCHBOX.  C'est vrai qu'il y a quelques critiques à formuler à première vue mais dans l'ensemble il faut constater que c'est le seul moyen de monter un PRIVATEER à cette échelle et je ne pense pas que nous allons rapidement voir sur le marché un nouveau moule (à moins que…..REVELL ne teste la clientèle)

Montage : 1 choix de décoration
Assez long il est décomposé en 53 étapes sur une notice suffisamment claire typique de chez REVELL . Nous avons le choix entre trois possibilités à choisir des le premier stade du montage
  • A  U.S.Navy VPB-106 Philippines 1945
  • B  R.C.A.F Consolidated C-IX Ontario 1947
  • C  Aéronavale 24.F.7 Tan son nhut 1954
A ce sujet dans sa notice de montage REVELL nous montre un PRIVATEER Français sans les tourelles supérieures , puis avec les 2 tourelles dans la décoration….
Dans l'iconographie consultable dans le livre publié par AIRDOC on trouve une belle photo de cet aéronef avec les tourelles dorsales et, seul bémol par rapport à la planche de décalques REVELL, le 7 de la dérive est inscrit à l'intérieur d'un triangle à bords blanc (voir croquis dérive).De plus le n° 7 semble un peu plus fluet que celui proposé par le fabricant.
Cette planche est de bonne qualité et la décoration vérifiable  donc ne pas hésiter cette version est le bon choix pour les aficionados de l'aéronavale.
Le ton de base pour peindre un PB4Y de la royale pourrait être le GUNZE H55 avec des variations plus ou moins claires car sur certains clichés nous pouvons observer des couleurs particulièrement délavées .

Montage 2 : assemblage
Une excellente initiative de REVELL est de nous fournir sur la planche de décalques le tableau de bord  car c'est à la fois pratique et réaliste, je trouve en effet que la gravure de la pièce COBRA est trop appuyée (en tous cas sur les photos vues sur le net). L'habitacle peut effectivement être amélioré car il manque les accoudoirs aux sièges et les manettes des gaz.
L'intérieur est à peindre en vert-jaune (chromate de zinc)couleur habituelle des surfaces internes de la plupart des avions américains de cette période .
Les demi-fuselages sont échancrés de façon à pouvoir insérer,  soit les portes de la version cargo, soit les « blisters » des armes latérales, et ce type d'assemblage va nécessiter un volume important de mastic. Pour la version canadienne je vous déconseille d'utiliser les vitrages fournis car ils sont trop épais il est préférable de laisser les baies ouvertes puis en fin de montage , après peinture de combler les orifices avec de la colle à bois (système Kristal Klear) . Apparemment  les parties transparentes fournies dans ce kit ne sont pas un exemple de limpidité et leur remplacement semble souhaitable, mais j'ai décidé de les utiliser car dans la version que j'ai choisie il n'y a pas de tourelles. A ce sujet il semble, si le plan au 72eme paru dans SCALE MODELS est correct, que la tourelle dorsale avant est sur le kit 3 mm trop en avant (à vérifier)
Le sommet de la dérive (8 & 11) n'a pas le bon contour, il n'est pas assez arrondi mais c'est facile à rectifier à la lime. Les ailes sont plutôt bien traitées sauf en ce qui concerne le cloisonnement des trains principaux qui sont un peu « lourds », par contre l'assemblage des fuseaux moteurs sur cette aile est assez approximatif et demandera aussi un peu de « putty ». les moteurs sont assez simplifiés et je me demande encore aujourd'hui à quoi peuvent servir les pièces 61 (couronne d'allumage ?) .Le train manque de finesse avec son compas surdimensionné et les grosses roues ne sont pas très jolies, comme d'habitude il manque les durits des freins. Les hélices n'ont pas une forme  convaincante elles sont  trop pointues et le moyeu est un peu bâclé, par chance j'avais dans ma boite à rabiot les 4 hélices d'un vieux Liberator REVELL depuis longtemps cannibalisé et je trouve qu'elles sont une meilleure base de travail. Bien sûr ces hélices étaient peintes depuis une bonne trentaine d'année et là je vous donne un  petit truc facile, il suffit de les immerger dans un pot en verre rempli de lessive de soude pendant 24 heures, puis de les rincer abondamment avec de l'eau tiède et le tour est joues, les pièces ainsi décapées sont exactement comme issues de la grappe d'origine (cette technique est aussi possible pour un avion ou un véhicule entier,  ni les collages, ni les pièces transparentes ne sont affectés, surtout ne pas oublier de rincer très longtemps pour éviter l'apparition de cristaux par la suite. Le collage des ailes demandera un bon calage car on a du mal a les aligner correctement si on les enfonce à fond dans l'ouverture pratiquée dans le fuselage, soyez vigilant lors de la mise en place. La plupart des petites pièces sont grossières (antennes & gonio) et gagneront à être refaites. Ce kit du début des années quatre-vingt n'est pas vraiment aux standards actuels mais c'est le seul disponible cela nécessite donc quelques efforts très proche du « scratch ».

DECORATION
Nous avons vu que la planche de décalques de la boite est de bonne qualité avec une option française bien ciblée, mais dans un but de chercher de l'original a tous prix je me suis rabattu sur un QP-4B , un avion cible tout rouge qui attire bien l'œil sur l'étagère. Cette machine dont la première appellation  est : PB4Y-2K  a été utilisée jusqu'au milieu des années soixante. Il faut noter qu'hormis les U.S.A. le Canada et l'aéronavale déjà cités le PRIVATEER a été utilisé par le BRESIL, la CHINE, le HONDURAS, et le MEXIQUE, sans compter tous les utilisateurs civils pour le transport et la lutte anti-incendie. Mon PRIVATEER est donc entièrement rouge vif brillant (GUNZE 86) et j'ai du peindre à la main les divers chiffres présents, cette version demande un carénage particulier a la place de la tourelle arrière, j'ai donc modifié la pièce 6 fournie dans le kit. Pour que notre aéroplane ne ressemble pas trop a une FERRARI sortant de chez le concessionnaire, j'ai vaporisé un léger voile de vernis mat HUMBROL sur l'ensemble, cela permet aussi de « fondre » les inscriptions peintes en blanc dans l'ensemble de la peinture et de faire disparaître certaines surépaisseurs. Surtout n'oubliez pas de lester votre PBY avec au moins 50 grammes de plomb sinon il va reposer définitivement sur la béquille….

En conclusion on peut dire que moyennant un certain travail il est a nouveau possible grâce à REVELL de présenter un PRIVATEER dans nos collections, mais nous sommes assez loin du kit définitif de cette belle machine.

Remerciements à Revell pour la fourniture du kit présenté ici.

(c) A. Galliat / Modelstories 2010