[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

AMT /Ertl 4103 1/48 Beechcraft Staggerwing G17S

AMT / E rtl 4103 Beechcraft Staggerwing converti en C17  [1978]

AMT a produit à la fin des années 70 une gamme d'avions au 1/48 d'une qualité indifférente mais qui sont pour certains d'entre eux restés uniques. Le Staggerwing est de ceux-ci . Le « hic » c'est qu'AMT a choisi de représenter une version d'après guerre alors que mon choix s'était porté sur l'un des quelques appareils australiens de la 2e GM. L'exercice a donc principalement consisté à ramener le modèle G au standard C

La documentation

· Air Progress June-July 1964 : superbe plan du D17S et G17S
· Le Fana de l'Aviation n°178 : monographie du Staggerwing
· Le Fana de l'Aviation n°315 : un D17S restauré
· divers sites internet .

La conversion s'est révélée plus complexe que prévue car impliquant le moteur , le train et les empennages. Même le tableau de bord a été revu !

Mais à mon sens le jeu en valait la chandelle car le Staggerwing est un avion rare que l'on voit rarement en maquette, toutes échelles confondues.



© JC Carbonel / Modelstories 2008.

3 vues du cockpit : la base est fournie par AMT . J'ai rajouté les ceintures et quelques manettes.

Les roues ont été prises dans la boite à rabiot (probablement en provenance d'un Blenheim Airfix?) . L'hélice a été affinée et détaillée car un peu simpliste d'origine. La maquette est peinte très classiquement en vert olive / gris moyen , bien que le « vert feuillage » australien soit aussi plausible.

Voici d'ailleurs une vue des sièges avant peinture.

Le tableau de bord assez pauvre d'AMT est repris en se basant sur les photos de la machine restaurée publiées dans le « Fana »

La baignoire du cockpit est insérée dans un demi-fuselage.

Puis on referme les deux demi-fuselages ce qui demande quelques efforts.

La dérive est redessinée au cutter (attention aux doigts) et les empennages horizontaux renforcés par des mats (profilés Contrail) . La roulette de queue aussi gagne des petits renforts. (tout cela fait partie de la migration G-17S vers C-17S)

Les logements de train ne sont pas assez profonds donc on découpe le tout ...

Les logements de train sont redécoupés pour être au standard C-17S

Après quoi on peut coller au fuselage.

Au niveau du cockpit il y a deux montants oubliés par AMT . Des tiges étirées (en brun) en tiennent lieu.

Le fuselage entre le cockpit et le capot est modifié par masticage et ajout de deux « bajoues »

Contrairement à l'impression que peuvent donner les photos la jonction de l'aile supérieur n'a guère posé de difficultés. Pensez quand même à forer les logements des câbles de haubans avant de fixer l'aile supérieure !

Le train d'atterrissage est correct d'origine et n'appelle guère de remarque si ce n'est de devoir affiner certaines pièces et découper de nouvelles trappes pour C-17S

Le capot moteur a été fortement remanié en ne conservant que l'anneau avant et la pièce inférieure. Ceci afin de pouvoir , à coup de carte plastique lui donner la forme cylindrique du capot du C-17S (le capot fourni est correct pour un G-17S)

Pour les haubans j'ai utilisé de la corde à piano de .2 mm.

Les verrières sont installées et masquées et go ! À l'atelier de peinture.