[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

REVELL 04413 1/72 Kamov Ka-58

REVELL 04413 1/72 « Airwolf à la russe »  [2007]

Curieux choix de Revell que de reprendre cette maquette d'un hélicoptère furtif inventé par la marque de maquette Zvezda. Selon ce qu'on peut lire sur le net, ce design aurait été « validé » par l'OKB Kamov. Mais qu'est ce que çà veut dire ? Et validé par qui ? Par le bureau d'étude ou par le service des licences ?
Si tout cela vous paraît confus , à moi aussi cela paraît confus, aussi plutôt qu 'un appareil russe  très douteux (même les missiles paraissent inventés) j'ai préféré en faire un « Airwolf » (« Supercopter » en V.F.) à la Russe.
Le fuselage pisciforme se prête bien à cette évolution, et on peut dire qu'en tant que pur design de SF, ce modèle est plutôt réussi. Pour accentuer l'aspect pisciforme j'ai éliminé les moignons d'ailes.
S'agissant d'un engin non officiel je n'y ais mis aucun marquage.

Comme engin futuriste ce design manque de crédibilité, mais pris comme une pure maquette de SF c'est un bon produit, au design plutôt réussi.

Remerciements à Revell pour la fourniture du kit présenté ici.

© JC Carbonel / Modelstories 2008

Pas de chance ? Il manquait une pièce du carénage de la tourelle de nez sur le kit étudié. Chance ? Sans cette tourelle, la forme de squale du fuselage ressort encore mieux , on peut donc l'oublier sans remords.

Le cockpit est assez rustique et semblerait plutôt adapté à un bombardier de la 2e GM qu'à un hélicoptère futuriste

Mais ceux qui le souhaitent peuvent s'y investir car le cockpit reste bien visible sous les larges panneaux plans de la verrière (que l'on peut présenter ouverte)

Le montage des lance-missiles reste délicat faute de picots de positionnement.

Les missiles eux-mêmes manquent de finesse.

Le rotor est bien détaillé mais nécessite un gros travail de préparation suite aux bavures sur les plans de moulage de chaque pièces.

Les carénages des têtes de rotor nécessitent un peu de masticage.

Le fuselage, malgré sa forme complexe, s'assemble sans difficulté.

Comme expliqué dans le texte de présentation j'ai éliminé les moignons d'ailes ce qui a obligé à un petit travail de masticage supplémentaire.