[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

Glencoe n°5203 1/35 VZ-8P Piasecki Flying Geep

Glencoe n°5203 1/35 Piasecki model 59K [2007]

Le modèle Glencoe est une reprise du kit ITC contemporain de la machine réelle. En fait de machine « réelle » d'ailleurs, la maquette est une reproduction de la mock-up présentée par Piasecki en 1958 et non de l'un des deux prototypes VZ-8P qui ont réellement volé. Ceux que la conversion en version prototype tenteraient, je les renvoie au photoscope concernant le Piasecki  VZ-8P.
La maquette en elle-même est très fidèle par rapport aux rares photos publiées de l'engin et les améliorations apportées ont donc surtout porté sur, d'une part l'affinage de certaines pièces un peu grossières, d'autre part « l'opérationnalisation » de l'engin, imaginant un déploiement lors de manœuvres polaires.

Conclusion : ce fut un montage très « fun » que je recommande à tous les amateurs de « what-if » et de prototypes curieux.

Sources documentaires :

  • US Military tracked vehicles par Fred Crimson chez Crestline
  • La notice Glencoe.

Remerciements à Glencoe pour la fourniture du kit présenté ici.

© JC Carbonel / Modelstories 2007

Glencoe propose deux décorations : vert olive « US army » ou blanche « Piasecki » mais seule la déco « vert » est applicable ici . La version blanche correspond à l'un des prototypes ayant volé.

La maquette est simple et , pour une fois fournie avec pilote et équipage. Malheureusement la qualité de ces figurines  monobloc m'a fait opté pour un remplacement Tamiya.

Le socle : rien à signaler si ce n'est qu'il faut faire attention car il est « orienté ». En vol le modèle 59K penche vers l'avant.

Les deux pièces de « fuselage » sont assemblées et les modifications suivantes réalisées:
A : un papier texturé fournit un sol anti-dérapant au plancher
B : les grilles de prise d'air moteur sont ouvertes et des grilles en photodécoupe insérées par l'intérieur (donc avant de coller ensemble les demi-fuselages). Il faut affiner l'épaisseur du plastique pour cela.
C : un panneau d'accès aux moteur est réalisé en carte plastique fine
D: la texture des pare-chocs gonflables est atténuée au mastic.

A : ajout d'échappements en tube Plastruct/Evergreen (c'est purement conjectural car je n'ai aucune idée, au vu des photos de où sont situés les échappements.)
B : la roue arrière provient de la boite à rabiot : Blenheim Airfix?
C : le marchepied du pilote est délimité en profilé Evergreen
D : les roues principales, trop fines sont remplacées par d'autres venues d'un jouet « made in Asia » via la boite à rabiot.

A : de nombreuses rambardes issues de la boite à rabiot sont ajoutées
B : la charnière du panneau d'accès moteur est figurée par du profilé.
C : les bouchons de réservoir (encore un détail inventé, mais il en faut bien quelque part ?) sont en carte plastique découpée à l'emporte-pièce agrémentée de photodécoupe.
D : les palonniers, grossiers sont refaits en étiré
E : de même que le manche
F : et le changement de pas dont je n'ai gardé que la base.
G : l'armature du siège pilote est reprise en profilé
H : un coussin est ajouté au siège passager.

Une meilleure vue de certaines modifications : A les bouchons de réservoir , B : le panneau d'accès moteur avec poignée de verrouillage, C : l'armature du siège

Les montants du pare-brise sont affinés et la pièce transparente remplacée par du Rhodoïd fin. 

L'équipage est basé sur la boite de servants de Flak de Tamiya.

Un premier essai permet de positionner les figurines dans la maquette. Les bras sont un peu « charcutés » et les mains prises sur d'autres figurines. En final, l'observateur a même reçu un M16 Dragon (légèrement anachronique mais bon …)

Les deux figurines avec les capuches reprises en mastic deux composant et les membres « complétés » là où l'action « frankensteinienne » de l'étape précédente laissait des trous !