[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

Pour agrandir les images, cliquez dessus !

REVELL 04350 1/72 Hawker Hunter F. mk6

REVELL 04350 1/72e Hawker Hunter F. Mk. 6 [2005]

                                                                       

Petit historique

Cette machine qui fit son premier vol à Boscombe Down le 20 juillet 1951 sous la forme du prototype P.1067, est sûrement l'un des plus beau chasseur anglais de l'après-guerre. La version Mk.6 se distingue de ses prédécesseurs par un réacteur plus puissant. C'est ce même accroissement de puissance qui rendit nécessaire les extensions de bord d'attaque de l'aile qui caractérisent cette variante.


Présentation de la maquette

Cette fois-ci encore REVELL nous gratifie d'une très belle maquette. Les pièces sont moulées avec précision dans un plastique vert clair, la gravure en creux est fine, et le montage est, de fait, plutôt facile. La notice est claire et les décalques sont bien imprimés.


Le poste de pilotage

Au risque d'en surprendre certains, c'est la seule partie de la maquette que j'ai décidé de remplacer par des accessoires en résine. En effet, j'ai trouvé que le kit proposé par Pavla Models était plus réaliste surtout en ce qui concerne la « baignoire », et le siège qui est un peu plus fin. L'ensemble du cockpit est à peindre en noir. Les détails (boutons, voyants, cadrans) seront rehaussés avec des touches de couleur jaune, rouge, blanche et alu, le tout sera achevé avec un léger brossage à sec sur les reliefs.
La structure principale du siège éjectable sera aussi peinte en noir, les coussins et diverses parties en toile seront agrémentés de divers tons de kaki et vert olive. Pour les harnais, il faut vérifier à partir de la documentation, car il arrive que leur couleur varie du bleu foncé au beige très clair.     


Le montage général

Comme il a été dit dans la présentation, les pièces étant moulés avec précision, le montage ne pose pas de problèmes particuliers. Il faudra cependant veiller à bien préparer les pièces composant les ailes ainsi que leurs emplacements dans le fuselage, pour ne pas voir apparaître, une fois montées, un joint disgracieux et  pas très conforme à la réalité.
Je ne parle pas du train d'atterrissage, car son cas concerne surtout l'étape « décoration ».


Les détails

Pour des raisons de réalisme, j'ai choisi de présenter mon Hunter avec les volets et l'aérofrein ventral légèrement baissés. Pour les premiers, comme ils sont déjà fournis séparés, il suffira seulement de supprimer la gravure en arc de cercle et de reconstituer une partie de la structure interne. Pourquoi ? Parce que Revell a choisi de représenter des volets un peu « hybrides », ils sont prévus pour s'adapter à la fois sur des Hunter à petits et gros réservoirs pendulaires, la gravure en arc de cercle indiquant la partie à découper.
Pour l'aérofrein, je reconnais que pour le représenter baissé de façon correcte, c'est un peu délicat. Il faut en effet séparer la partie mobile de la partie qui reste solidaire du fuselage. Cette opération est TRÈS délicate, mais avec un peu de temps et de patience on peut en arriver à bout.
Le tube Pitot de l'aile gauche est réalisé en corde à piano tournée à la bonne forme et les feux de position rouge et vert des saumons d'aile sont refaits en plastique transparent de la couleur correspondante.


La décoration

Pour rendre honneur à ce bel avion,  j'ai choisi une décoration typique de la fin des années 50, à savoir une machine du Squadron 66 basée à Acklington en septembre 1958. A cette époque, les Hunter étaient revêtus du camouflage suivant : dark green (vert foncé) - dark gray (gris foncé) dessus et aluminium (peinture alu) dessous, le tout bien brillant. Bien sûr pour une maquette au 1/72e, il n'est pas question de vernir brillant, mais un vernis satiné sera un bon compromis pour un résultat plus réaliste. La peinture alu du dessous a aussi un grand avantage : le train d'atterrissage et l'intérieur des logements du train sont peints de cette même couleur. Ceci permet de monter entièrement l'ensemble du train d'atterrissage sous le fuselage avant peinture et ainsi de le peindre en un seul passage avec le dessous du fuselage.

Documentation recommandée
« Hawker Hunter F Mk.6/6A », Mark 1 Guide (disponible et bon marché)
« Hawker HUNTER », Warpaint Series n°8 (épuisé et difficile à trouver)
« Hunter », Aeroguide n°8 (collection)
                                                                           


Remerciements à Revell GmbH pour le kit présenté ici.

© Jean-Philippe Couturier / Modelstories 2005