[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

MIDORI n° ? Steelmonster

Midori n°?  Steelmonster (vers 1966 ?)

Le kit Midori est l'un des très rares modèles d'engins « verniens » qui ait été commercialisé . L'inspiration « vernienne » est évidente : dans les premiers chapitres de « 20000 lieues sous les mers » le Nautilus n'est-il pas confondu avec un monstre marin ? Lorsque les héros se retrouvent sur le dos du sous-marin Ned Land ne fait -il pas référence à un monstre « construit en bon acier boulonné » ? Le thème du submersible déguisé en créature marine fut d'ailleurs aussi repris dans « la Vie privée de Sherlock Holmes » film de Bill Wilder en 1970.
Ce kit est donc particulièrement à propos dans une collection « vernienne » ttoutefois il est aujourd'hui extrêmement rare et aussi extrêmement...rustique !


Sur le modèle construit ici les modifications suivantes ont été apportées :

  • Détails du cockpit (roue de gouvernail de bateau au 1/100  et tankiste au 1/72)
  • Détails des yeux (pièces de stylo)
  • Détails du « fulgurateur » (???) : tête d'un stylo feutre
  • Suppression du tube lance-torpille
  • Joints des nageoires refaits en mastic deux composants pour simuler des gaines de cuir
  • Dans le cadre de la restauration du modèle pour le présenter ici de nouvelles « pelles » de nage ont été découpées dans de la carte plastique.

Puisque cela s'appelle un « Steel Monster » on a peint le modèle en « steel » !!!

En conclusion : voilà qui nous change des cigares des sous-marins modernes !!!

Des Questions ? Des Remarques? Des Commentaires ? Parlez-

Ceci est probablement le premier boxart , bien dans le style « BD de gare » de beaucoup de kits japonais de l'époque

La plus visible des modifications concerne les manchons des nageoires refaits en mastic deux composants . Pour la sculpture , comme l'auront deviné les habitués on a utilisé … un coton-tige

Le cockpit a été creusé et détaillé de même que le « fulgurateur » .

Naturellement les écopes et les ouies ont été cloisonnées . Les articulations du cou et de la queue sont soulignées en « gun metal »